Depuis l’origine

Une Histoire

De la Maison du Bonheur au répit…

La Maison du Bonheur est une association fondée en septembre 2000, par Christine Scaramozzino, dont le but à l’origine n’incluait pas de Maison des Familles. Les activités de divertissement, d’accompagnement fin de vie et de soutien aux familles se déroulaient alors à l’hôpital ou à domicile.

UN BEAU JOUR

Un jour du printemps 2003, en visite auprès d’enfants à l’hôpital l’Archet à Nice, la présidente fut interpellée par l’infirmière – cadre de santé – responsable des services de pédiatrie :

« Un papa a dormi dans le parking, cette nuit. Il souhaite rester près de son enfant, la maman du petit occupe le lit accompagnant mis à disposition, alors n’ayant pas les moyens d’aller à l’hôtel, il a dormi dans sa voiture. Il faut faire quelque chose. Le CHU a un immeuble en centre ville, tu ne voudrais pas voir si quelque chose serait possible ? »

La décision était prise : on allait imaginer l’hébergement des familles d’enfants malades !

La direction du CHU a mis des locaux à la disposition de l’association, les financeurs privés et publics se sont mobilisés, les bénévoles ont relevé leurs manches.
Début 2004, la Maison du Bonheur ouvrait à Nice La Maison des Familles, 10 av Malausséna.

DEPUIS…

C’est plus de 4 000 nuitées qui se vivent chaque année en la maison !

ET MAINTENANT

L’équipe participe à la réhabilitation d’un Château sis à Fontan, le Château de la Causega, pour en faire un lieu de répit pour les familles, avec enfant(s), fragilisées par la maladie et/ou le handicap.

Nos valeurs

« Il n’est qu’un être véritablement intéressant qui mérite que l’on vienne toujours, sans cesse, sans restriction à son secours, parce qu’il peut toujours être malheureux sans avoir jamais été coupable, c’est l’enfant »
Alexandre Dumas fils.

Le droit de l'enfant

Le divertissement des enfants leur permet la possibilité de s’évader de l’univers du soin en lui permettant d’accéder à des divertissements dont il est acteur.

Le droit de la famille

La présence de sa famille à ses côtés, un besoin essentiel de la personne hospitalisée.

Le droit des usagers

L'accès aux soins

est un droit pour tous dont la difficulté a été mise en évidence par le développement des soins ambulatoires.

L’accès aux soins et la continuité territoriale

Le droit au répit et aux vacances

Permettre à ces droits de s’exprimer, dans le respect de la situation chacun, est l’engagement porté par nos équipes.